Accueil France Gestion des punaises de lit dans les cinémas UGC : polémique et...

Gestion des punaises de lit dans les cinémas UGC : polémique et réponses

603
0

Un employé d’UGC, s’exprimant sous couvert d’anonymat, allègue que la direction a instruit le personnel de dissimuler la présence de punaises de lit dans certains cinémas parisiens. En réponse, UGC déclare prendre des mesures actives pour combattre ce problème.

La France connaît une recrudescence de signalements de punaises de lit dans divers établissements publics, y compris les cinémas. Récemment, une spectatrice a rapporté avoir été piquée à l’UGC de Bercy Village, et d’autres ont partagé des expériences similaires. L’employé anonyme suggère que d’autres cinémas de la capitale sont également touchés et accuse l’entreprise de tromperie.

Selon lui, la direction aurait demandé de nier la présence de punaises même si elles étaient présentes. Il ajoute que, malgré la connaissance des sièges infestés, la direction n’a pas pris de mesures pour protéger les clients. De plus, une collègue aurait été infestée, mais l’entreprise aurait refusé de couvrir les frais de traitement, suggérant qu’elle avait contracté l’infestation en dehors du travail.

L’employé estime que les clients auraient dû être informés des mesures prises pour désinfecter les salles, critiquant le manque de transparence de l’entreprise.

En réponse à ces allégations, UGC affirme prendre la question très au sérieux, investissant massivement dans la lutte contre les punaises depuis 2017. La société travaille avec des experts renommés et traite proactivement ses cinémas, avec des interventions d’urgence en cas de signalement. Les salles infestées sont traitées à la vapeur sèche à 180°C, une méthode efficace contre les punaises.

UGC reconnaît que les punaises de lit sont un problème majeur pour tous les établissements publics. Toutefois, elle se considère comme l’une des entreprises les mieux préparées à y faire face en France. En ce qui concerne les allégations d’infestations parmi le personnel, UGC dément et précise qu’elle évalue chaque situation individuellement. L’entreprise insiste sur le fait que le risque d’emporter des punaises chez soi est faible, mais si un employé est infesté à cause de son travail, UGC couvrira les frais de traitement.

Enfin, UGC rappelle qu’elle offre un soutien psychologique à tout employé confronté à cette situation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici