Accueil France Des jumelles de 74 ans expulsées vivent maintenant dans une cave à...

Des jumelles de 74 ans expulsées vivent maintenant dans une cave à Nice

97
0

Ils ont été expulsés de l’appartement où ils avaient passé leur vie et vivent depuis au sous-sol de l’immeuble, dans une cave sans eau ni électricité.

Simone et sa sœur jumelle Christiane ont été expulsées de l’appartement niçois où elles ont passé toute leur vie. Les sœurs de 74 ans sont dans une situation déchirante et le propriétaire a décidé de reprendre possession de la propriété.

Résultat : à la fin de l’été, les jumelles ont été contraintes de quitter le berceau de leurs souvenirs. « Ils ont changé les serrures », a expliqué l’une des deux femmes sur l’antenne de BFMTV. « Je ne m’attendais pas à ce que la vie finisse comme ça », souffle Simone au micro de BFM Nice Côte d’Azur.

Les deux femmes étaient d’anciennes gardiennes de l’immeuble et n’ont pas été expulsées pour des problèmes de loyer. Selon leurs titres, elles étaient logés gratuitement, en effet un changement de propriétaire les a chassés de leur logement.

cave insalubre

Quelques mètres plus bas, derrière une porte grinçante, Simone désigna la cave où elle et sa sœur s’étaient réfugiées. Un espace caché dans l’obscurité, vous devez d’abord avancer dans l’obscurité avant de pouvoir trouver la lumière.

« On ne se plaint pas, on couche avec les chats », raconte l’une des jumelles. Les deux sœurs vivent aujourd’hui dans un logement précaire sans eau courante ni électricité. Ils n’ont même pas pu récupérer les meubles qui se trouvaient encore dans l’appartement et ont dû dormir sur de simples tapis par terre.

Le dilemme que redoutent les travailleurs sociaux du Centre d’action sociale communautaire (CCAS) de Nice. Ces derniers sont venus aider, et ils n’étaient pas les seuls. Simone et Christiane peuvent aussi compter sur la gentillesse des riverains. « Avez-vous autre chose ? », a demandé l’un d’eux.

« Non, pour l’instant rien mais je ne veux rien, répond Christiane, je veux retourner ici, je sais que je suis têtue ».

Elles ont un temps voulu racheter leur logement mais n’ont pas pu contacter le propriétaire des lieux.

Abandonner une vie de souvenirs, pas une question de moyens, est hors de question pour les deux jumelles.Au pied de la porte de la maison, je me suis confiée aux deux sœurs. Une situation intolérable dénoncée par les représentants de l’association droit au logement 06 mardi après-midi.

« Nous mettons ces personnes en danger », a confié Zora Briand au micro de BFM Nice Côte d’Azur. Son ancien appartement est désormais vacant, et le CCAS de Nice assure suivre ses dossiers. Une chose est sûre, les deux sœurs ne peuvent pas quitter l’immeuble elles ont passé toute leur vie, dans lequel leurs parents et leur frère ont vécu jusqu’à leur mort.

Source BFMTV

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici